OBJECTIF PÉRINÉE INTACT

Quelle est la différence entre les modèles EPI-NO Delphine Plus et EPI-NO Libra ?

EPI-NO DELPHINE PLUS est conçu et destiné pour la femme enceinte en vue de travailler l’assouplissement du périnée.

En effet, il est composé d’un ballon en silicone mince capable de s’étendre à un plus grand diamètre afin de travailler l’étirement du périnée en vue du passage de la tête du bébé.
Après l’accouchement, il peut être utilisé pour renforcer les muscles du plancher pelvien et il participe à la récupération de ceux-ci.

EPI-NO LIBRA est conçu avec un ballon en silicone un peu plus dense afin de travailler et renforcer plus activement les muscles du plancher pelvien en vue de traiter l’incontinence urinaire débutante ou installée.
Il est destiné à la rééducation « non consécutive à un accouchement », souvent pour la femme d’âge plus « mûr ».

À partir de quand puis-je utiliser EPI-NO Delphine Plus ?

Nous recommandons de commencer à l’utiliser 3 semaines avant le terme à partir de la 37ème semaine de grossesse, sauf avis contraire de votre professionnel de santé.

À quelle fréquence et pendant combien de temps dois-je m'entraîner ?

Tous les jours à partir de la 37ème semaine, de 1 à 2 séances maximum par jour.
15 à 30 minutes par séance suffisent.

Puis-je utiliser EPI-NO Delphine Plus, plus tôt, pour me préparer encore mieux ?

D’après les connaissances cliniques, trois semaines d’entraînement sont parfaitement suffisantes.
Les résultats optimums sont atteints au terme d’environ 2 semaines d’exercice.
Néanmoins, certains professionnels de santé proposent un programme personnel spécifique à leur patiente pour les faire commencer à se familiariser avec le dispositif plus tôt.

Puis-je utiliser EPI-NO Delphine Plus même si j'ai déjà eu une épisiotomie ou une déchirure ?

Dans ce cas, veuillez demander l’avis de votre professionnel de santé.
En principe, l’entraînement faisant travailler les muscles et donc, favorisant la circulation sanguine, permet d’assouplir les tissus, d’affiner le « bourrelet » cicatriciel et ainsi améliorer son élasticité. 

L'utilisation de l'appareil peut-elle provoquer involontairement des contractions ou un accouchement prématurés ?

Non, les exercices avec EPI-NO qui commencent 3 semaines avant la date d’accouchement prévue, n’ont pas d’impact sur le déclenchement de l’accouchement.

Si celui-ci commence, c’est que  « c’est le moment ». De plus, à partir de la 37ème semaine, le bébé n’est plus considéré comme prématuré (pour information, il est considéré comme « prématuré moyen » pour une naissance intervenant entre la 32ème et la 36ème SA révolue, soit entre 7 et 8 mois de grossesse).

Si vous êtes néanmoins amenée à avoir des contractions, votre professionnel  de santé sera le mieux placé pour décider de la conduite à tenir.

Existe-t-il un risque d'infection ?

Le dispositif est un objet à usage personnel et livré neuf, sous emballage plastique scellé. Donc, en procédant correctement au nettoyage et à la désinfection, conformément au mode d’emploi, il ne devrait pas y avoir d’augmentation du risque d’infection.

Toutefois, un prélèvement vaginal entre la 35ème et la 37ème semaine est systématiquement prescrit afin de détecter une infection ou la présence de mycose empêchant temporairement l’utilisation du dispositif.

Un traitement adéquat sera proposé afin de débuter dans les meilleures conditions l’entrainement avec le dispositif.

Puis-je me blesser lors de l'entraînement ?

Il est important de toujours aller au maximum de la sensation d’inconfort sans jamais dépasser le seuil de douleur personnel lors de l’entraînement.

C’est pour cela qu’il est important que ce soit VOUS qui gonfliez le ballon en suivant VOS sensations.

Les observations d’utilisation réalisées par des gynécologues et des sages-femmes n’ont signalé aucune blessure lors de l’entraînement.

Durant l’entrainement, certaines femmes ont pu constater de très légers saignements dus à la suite de la rupture de l’hymen, comme lors du premier rapport sexuel. Ceux-ci sont sans conséquence ni sur la grossesse, ni sur la santé du bébé.

À quelle profondeur faut-il introduire le ballon dans le vagin pour les exercices ?

Le ballon est introduit dans le vagin de moitié environ (au milieu de la « forme de haricot »). Si le ballon n’est pas suffisamment enfoncé, il se dilate hors du corps lorsqu’on le gonfle, et l’entraînement perd de son efficacité.

S’il est enfoncé trop profondément, il se gonfle à l’intérieur du corps, ce qui n’est pas correct non plus. C’est vous qui pourrez trouver la position intermédiaire qui vous convient le mieux.

Lorsque le ballon est de petit diamètre, de nombreuses femmes choisissent d’effectuer les exercices en croisant les jambes ou en mettant une serviette roulée entre les cuisses. Ainsi, le dispositif EPI-NO ne peut pas glisser spontanément hors du vagin pendant les exercices.

Pendant les exercices, essayez de rester décontractée ; l’expérience montre qu’au bout de trois cycles d’exercices environ, une certaine routine s’établit.

EPI-NO Delphine Plus peut-il aussi servir pour la rééducation et l'entraînement du plancher pelvien ?

Même si l’exclusivité d’EPI-NO Delphine Plus c’est avant tout  la préparation du périnée en vue de l’accouchement, il est  également conçu pour la rééducation.

L’entraînement du plancher pelvien s’effectue en travaillant contre la résistance du ballon.

L’indicateur de pression du système EPI-NO Delphine Plus vous permet ainsi de savoir si vous exercez les bons muscles et vous montre votre progression dans l’entraînement.

C’est ce que l’on appelle la fonction Biofeedback du Delphine Plus.

L'entraînement signifie-t-il qu'on n'a plus besoin de massage du périnée ou d'un cours de préparation à l'accouchement ?

Un cours de préparation à l’accouchement sous la direction d’une sage-femme qualifiée est dans tous les cas recommandé. Vous y apprendrez des choses importantes sur l’accouchement en général.

Certes, EPI-NO s’est révélé être une méthode très efficace pour éviter les lésions périnéales, mais quoi qu’il en soit, un massage du périnée est un complément tout à fait judicieux.

Vous pouvez d’ailleurs le pratiquer après votre entrainement, l’huile de massage ayant un effet hydratant et apaisant sur la zone sollicitée durant l’entrainement.

Evitez l’huile sur le ballon qui peut endommager sa structure.

Quelles sont les contre-indications à l'utilisation d' EPI-NO Delphine Plus ?

NE PAS UTISER LE DISPOSITIF EN CAS DE :

  • Infection vaginale
  • Rupture prématurée de la poche des eaux
  • Lésions mal guéries dans la région génitale (cicatrice d’épisiotomie par exemple)
  • État sous influence de l’alcool ou de drogues
  • Saignements vaginaux
  • Maladies malignes dans la région génitale (p. ex. cancer du col de l’utérus)

 

UTILISER SOUS CONTROLE MEDICAL ET APRES ACCORD DU PRATICIEN EN CAS DE :

  • Lésion des nerfs diminuant la sensibilité des parties génitales
  • Prise de médicament diminuant la sensibilité des parties génitales
  • Sclérose en plaque
  • Paraplégie
  • Varices vulvaires fortement dilatées

 

INUTILITE RELATIVE DU DISPOSITIF :

Naissance par voie basse impossible ou compromise : césarienne programmée et non négociable, placenta praevia

Puis-je utiliser l'EPI-NO Delphine Plus de mon amie ou de ma soeur ?

EPI-NO Delphine Plus est agréé en tant que Dispositifs à usage personnel d’après la MPG (loi sur les dispositifs médicaux).
Il est testé pour une durée de vie de 5 ans et une utilisation au cours de 2 grossesses.

Afin d’éviter tout risque de transmission bactérienne, vous ne devez en aucun cas donner ou prêter votre EPI-NO.

En cas d’entrainement chez un professionnel de santé, il est impératif que vous ayez votre propre dispositif et que vous n’utilisiez pas un modèle de démonstration avec un préservatif.

L'entraînement dilate-t-il le vagin de façon durable et indésirable ?

Non – au contraire : « Distension » – c’est de toute évidence l’objection la plus fréquemment soulevée, d’où l’espace plus important accordé à une explication: Chez les humains, les muscles du plancher pelvien sont constitués d’innombrables petites fibrilles musculaires microscopiques. Lors de la contraction musculaire, ces fibrilles s’interpénètrent (glissent les unes dans les autres) à l’aide de deux substances, l’actine et la myosine ; dans l’utérus, il s’agit de la titine et de la nébuline.
Mais ce glissement ne fonctionne que lorsque les fibrilles sont progressivement entraînées et restent ainsi intactes.

En revanche, lors d’un accouchement par exemple, lorsque les muscles du plancher pelvien (tels que le sphincter anal externe et interne, le muscle pubococcygeus, le muscle bulbocaverneux et le muscle élévateur de l’anus) sont étirés de plus de 300 % en l’espace de 20 à 30 minutes, il se produit des microtraumatismes qui évoluent en microcicatrices en un rien de temps, ce qui empêche les fibrilles de revenir à leur stade initial.

S’ajoute à cela le risque dangereux et lourd de conséquences du déchirement du nerf pudendal, qui traverse toute la région pelvienne sans aucune protection et qui sert à innerver le col vésical et le sphincter anal. Une atteinte irréversible d’un nerf peut se produire dès qu’il est étiré de plus de 10 % de sa longueur ! Il en résulte alors les problèmes rassemblés sous le terme de morbidité éloignée, tels que l’incontinence urinaire, la descente vaginale, la descente utérine et enfin, le prolapsus.

Il se produit une dilatation et un étirement de 300 % des muscles du plancher pelvien lorsque le vagin s’ouvre de trois fois sa taille normale lors du passage de la tête, passant d’un diamètre normal de 3 cm à presque 10 cm.

Il est évident que sans entraînement mécanique préalable, cela peut engendrer des lésions, même invisibles et sous-cutanées.